Vous êtes ici

À propos

 

1992 la carrière démarre vraiment pour le Massilia avec un premier album CD qui arrive après deux K7 autoproduites et cet album « Parla Patois » connaît un succès qui vaut au Massilia d’être promu au rang d’artiste national rapidement. S’enchaînent alors les tournées qui connaissent un succès grandissant. En 1993 un deuxième opus, « Chourmo », vient confirmer la place qu’occupe le groupe depuis. Aujourd’hui les membres du Massilia sont toujours une bande de « collègues » qui prennent un plaisir sans cesse renouvelé à jouer ensemble, certes de façon plus rare, mais avec la même passion qu’au début. Le groupe comptabilise aujourd’hui une douzaine d’albums témoins  d’une production ininterrompue tout au long de ces années.

Parallèlement à son métier d’artiste, Jali mène ou participe à diverses actions citoyennes dans son quartier, StMauront/Belle de Mai à travers des associations culturelles et sociales en apportant son savoir faire, notamment  en matière d’animation et de réflexion.  

De 2002 à 2008 ce sont six années passées à œuvrer au sein du Collectif Belle de Mai entre les tournées. Ce collectif s’était donné pour mission de redonner une vie familiale et conviviale à ce quartier  qu’on disait sinistré… Un noyau de sept structures ou individus ont réalisés la performance de faire adhérer au projet une cinquantaine d’autres structures et associations  qui depuis mènent la mission du collectif année après année. Jali avait pour mission personnelle d’imaginer, de programmer et de réaliser des animations musicales de proximité sur des placettes, sur un camion, dans des bars… soit à l’heure de l’apéritif soit en after des autres animations. C’est là que sa maîtrise du sound system et son expérience ont trouvé une raison d’être à son engagement et son choix musical.

C’est aussi dans cette période que Jali mène sa recherche sur le Carnaval, cet art populaire dont la tradition remonte très loin dans notre passé et qui reste un grand moment de la vie provençale. Jali crée le Carnaval de la Belle De Mai en 2003, un travail avec de nombreux enfants lors d’ateliers les mercredi et samedi pendant de longs mois, avec la reconnaissance et l’adhésion des « grands frères» comme récompense.

Ce sont les années où Jali apprend à mieux connaître les travailleurs sociaux et le social en général, les problématiques urbaines ainsi que le monde politique local.

C’est de ce chantier que Jali tire l’idée de créer un sound system qui reviendrait aux origines, à savoir : une sono posée à même le sol, deux platines des DJs, des MC’s et c’est tout.

Jali appelle ce sound system les « DJ’s du Soleil », il se renforce régulièrement par des « troupes » nouvelles , DJs et Mc’s qui animent bon nombre de soirées à Marseille et ailleurs depuis 2008.

En 2006 Jali sort un CD « PapetJ.com » entièrement produit chez lui par DJ Kafra, Pat Legardeur et Olivier Lormeau. Il défend cet album sur scène avec le groupe Soleil FX.

En 2009, Jali s’associe avec l’artiste Rit et ensemble, ils forment le duo « PapetJ.Rit » projet live au départ qui se concrétise à travers un album sorti en octobre 2010. Cette sortie fut suivie d’une tournée de concerts jusqu’en juillet 2011. 

2011 est l’année qui sonne le départ d’une activité internationale pour Jali qui décide d’investir les territoires du reggae où il a déjà des amis rencontrés tout au long de sa carrière.

2012 Jali lance le concept «Les Balètis du Papet» et mène des chantiers en Italie (Salento et Piémont), en ’Océan Indien, au Brésil (Nordeste) et il prévoit, outre de renforcer sa présence sur ces territoires, d’ouvrir d’autres chantiers à l’étranger notamment en Allemagne, Suisse, Belgique, Québec, Nouvelle Calédonie, Antilles, Afrique de l’Ouest.  

©2013 papet-j.fr - Theme et code par Christian V. Artin